Comment évaluer la valeur d’une pharmacie ?

28 Mai, 2023

  1. Comment Voir
  2. /
  3. Entrepreneuriat
  4. /
  5. Comment évaluer la valeur d’une pharmacie ?

Il est souvent délicat d’évaluer la valeur d’une entreprise, en particulier lorsqu’il s’agit d’un établissement de santé spécifique comme une pharmacie. Cependant, comprendre comment évaluer la valeur d’une pharmacie est essentiel ainsi que le précise le Cabinet Plumecocq, spécialiste de la transaction, que vous envisagiez d’acheter, de vendre, ou simplement d’analyser votre position sur le marché. L’appréciation de la valeur d’une pharmacie repose sur plusieurs facteurs clés, y compris les flux de trésorerie futurs, la localisation, la clientèle, et bien d’autres. Explorons ces facteurs ensemble.

Les flux de trésorerie futurs

Un des critères majeurs dans l’évaluation de la valeur d’une pharmacie est son potentiel à générer des flux de trésorerie à l’avenir. Une méthode couramment employée pour estimer cette valeur se nomme la valeur actualisée des flux de trésorerie, ou DCF (acronyme de Discounted Cash Flow en anglais). L’essence de cette méthode repose sur la prise en compte des revenus potentiels que la pharmacie est susceptible de générer dans le futur. Ces revenus sont ensuite ramenés à leur valeur actuelle en utilisant un processus appelé actualisation. Ce processus utilise un taux d’actualisation qui reflète le risque et le délai associés à la réalisation de ces revenus futurs.

L’appréciation de cette capacité à générer des flux de trésorerie futurs permet d’évaluer le potentiel de croissance et de rentabilité de la pharmacie. En réalité, il ne s’agit pas simplement de considérer les bénéfices immédiats, mais aussi d’estimer les bénéfices que l’entreprise peut réaliser dans un avenir lointain. L’utilisation de la méthode DCF donne donc un aperçu plus large et plus précis de la valeur de la pharmacie.

Le taux d’actualisation utilisé pour calculer la DCF est ainsi important, car il prend en compte les risques et les attentes de rendement des investisseurs. Plus le taux d’actualisation est élevé, plus le risque perçu est grand. De même, le temps associé à l’attente de ces revenus futurs est un facteur clé dans le calcul de la DCF. Les revenus plus lointains dans le futur sont généralement considérés comme moins précieux en raison de l’incertitude et du temps d’attente pour leur réalisation.

La localisation de la pharmacie

L’emplacement de la pharmacie joue un rôle également essentiel dans la détermination de sa valeur. En effet, une pharmacie implantée dans un secteur densément peuplé ou à proximité immédiate d’établissements de santé tels que des hôpitaux ou des cliniques est susceptible de bénéficier d’une base clientèle plus large, ce qui peut potentiellement augmenter sa valeur.

L’implantation géographique est donc un facteur clé. En effet, un emplacement stratégique permet d’accéder à un plus grand nombre de clients potentiels, augmentant ainsi les chances de ventes et de profits, ce qui se reflète positivement sur la valeur de la pharmacie.

Par ailleurs, l’environnement concurrentiel dans lequel se situe la pharmacie a également une influence notable sur sa valeur et ce, même si l’ARS (Agenge Régionale de Santé) veille à la localisation des pharmacies sur un secteur donné. Une pharmacie située dans une zone où la concurrence est faible, voire inexistante, aura une plus grande marge de manœuvre pour attirer et retenir les clients. Par conséquent, une faible concurrence dans la zone d’implantation peut aussi contribuer à augmenter la valeur de la pharmacie.

La clientèle de l’officine

La clientèle, bien entendu, constitue un élément inévitable dans l’évaluation de la valeur d’une pharmacie. En effet, la quantité et la loyauté des clients jouent un rôle déterminant dans l’établissement de cette valeur. Ainsi, une pharmacie qui peut se targuer d’une clientèle nombreuse et fidèle peut prétendre à une valeur nettement supérieure. Ces clients réguliers assurent en effet des revenus constants et peuvent servir de base solide pour la croissance future de l’entreprise.

De même, la nature des relations contractuelles de la pharmacie ajoute un autre niveau d’évaluation. Si la pharmacie a établi des contrats avec des institutions de santé comme des maisons de retraite ou des hôpitaux, cela peut considérablement augmenter sa valeur. Ces contrats garantissent en effet un flux régulier de clients et de revenus, ajoutant ainsi à la stabilité financière de l’entreprise.

etudier la clientele de la pharmacie

Il faut étudier la clientèle de la pharmacie

La rentabilité de l’entreprise

La rentabilité, qui se mesure à travers des éléments tels que le chiffre d’affaires, les coûts d’exploitation et les marges bénéficiaires, joue un rôle essentiel dans l’évaluation de la valeur d’une pharmacie. Cette rentabilité, qui est fondamentalement le reflet de la capacité de la pharmacie à générer des profits, est un indicateur clé de la santé financière et de la valeur globale de l’entreprise.

Il faut se pencher sur les bilans et comptes annuels pour avoir ces informations (idéalement les trois derniers exercices) !

L’évaluation du chiffre d’affaires est un premier pas crucial dans cette évaluation. Il offre une vue d’ensemble de la performance commerciale de la pharmacie et représente l’ensemble des ventes réalisées sur une période donnée. Par ailleurs, il est tout aussi important de tenir compte des coûts. Une bonne gestion des coûts, qui comprend les dépenses d’exploitation comme les salaires, le loyer, l’achat de marchandises, et bien d’autres, peut nettement augmenter la rentabilité et, par conséquent, la valeur de la pharmacie.

Enfin, les marges bénéficiaires occupent une place centrale dans cette évaluation. Une pharmacie qui présente des marges bénéficiaires élevées, c’est-à-dire une proportion importante de bénéfice sur chaque vente, sera considérée comme ayant une grande valeur. De telles marges traduisent en effet une efficacité opérationnelle supérieure et une capacité à transformer les revenus en profits.

Les actifs inscrits au bilan de la pharmacie

Les actifs que possède une pharmacie, qui englobent les biens immobiliers, l’équipement utilisé, ainsi que l’inventaire des produits, sont des éléments indispensables à prendre en compte lors de l’évaluation de sa valeur. Ces actifs tangibles inscrits au bilan, qui constituent les ressources matérielles de l’entreprise, jouent un rôle déterminant dans son fonctionnement et son rendement :

  • L’immobilier, par exemple, peut comprendre le bâtiment dans lequel la pharmacie est située, si elle en est propriétaire. La valeur de cette propriété peut ajouter significativement à la valeur globale de la pharmacie, particulièrement si le marché immobilier local est solide ;
  • L’équipement, quant à lui, comprend tout le matériel nécessaire au bon fonctionnement de la pharmacie. Cela peut aller des étagères de rangement jusqu’aux systèmes informatiques de gestion de stock, en passant par les équipements de préparation de médicaments. L’état, l’âge, et la modernité de cet équipement peuvent influencer sa valeur ;
  • L’inventaire, c’est-à-dire tous les médicaments et autres produits que la pharmacie a en stock pour la vente, est également un actif important. La valeur de cet inventaire dépend de la variété et de la quantité des produits, mais aussi de leur date d’expiration.
L'étude des comptes annuels est indispensable

L’étude des comptes annuels est indispensable

La réputation, enfin

Enfin, la renommée et la perception de la pharmacie dans la communauté sont des facteurs qui peuvent significativement impacter sa valeur. Une pharmacie qui jouit d’un bon prestige et d’une excellente réputation parmi les membres de la communauté, et qui entretient des relations positives avec d’autres acteurs du domaine de la santé, a de fortes chances de présenter une valeur supérieure.

Une réputation solide peut être un véritable atout, car elle témoigne de la confiance et de la reconnaissance que la pharmacie a su inspirer à sa clientèle et à ses pairs dans le secteur de la santé. Cette confiance peut se traduire par une clientèle fidèle et régulière, et des relations de travail collaboratives et efficaces avec d’autres professionnels de la santé, contribuant ainsi à augmenter la valeur de la pharmacie. Bien entendu, une mauvaise réputation constitue elle une erreur pour un potentiel cédant, à l’instar de toute entreprise d’ailleurs.

C.S.